Effroyables constater qu’il y a tout de même quelques

Effroyables Jardins, un film réalisé par Jean Becker raconte l’histoire d’un fils qui ne comprend pas pour quel raison son père, un instituteur respecté, se ridiculise dans un numéro de clown. De même  Effroyables Jardins, un livre écrit par Michel Quint raconte l’histoire d’un fils qui ne comprend pas pour quel raison son père, un instituteur respecté, se ridiculise dans un numéro de clown. Il est possible de dire que le film Effroyables Jardins reste fidèle aux bases du livre de Michel Quint, mais il est aussi possible de constater qu’il y a tout de même quelques différences entre l’oeuvre et son adaptation en tant que film. Premièrement, il existe des différences au niveau des personnages. En effet, bien que certains personnages correspondent à ceux du livre, certains caractères ont été changés de nom, les descriptions physiques du livre ne correspondent plus aux acteurs et certains ne peuvent même plus être retrouvé dans l’adaptation tel que l’oncle Gaston et sa femme, Nicole. Au lieu, nous retrouvons André qui est le meilleur ami du père clown et donc le clown et professeur André dans l’oeuvre littéraire, se présente comme Jacques et non pas un clown auguste comme il est décrit par son fils  “Mon père était le plus triste des clowns tristes”, mais un clown joyeux. De plus, Gaston est décrit en étant “un James Cagney efflanqué, blond cranté, marié à une Nicole  potelée qui s’esclaffent sans cesse” alors que André, est présente en étant relativement âgé, grisonnant, et n’étant pas marié. Deuxièmement, en ce qui concerne l’histoire même du film, on peut remarquer que certains éléments du livre ont été modifiés, voire supprimés. En effet, quelques exemples de petits seraient; le procès de Maurice Papon qui est évoqué au début de l’œuvre littéraire mais ne l’est pas dans l’adaptation, le début de l’histoire puisque dans le film, la famille se rend au cinéma voir « Le Pont » mais par contre dans l’adaptation, Jacques et ses enfants vont participer à une kermesse en compagnie d’André. Au fait, c’est durant cette kermesse que Jacques organise un petit spectacle de clown, qui nous indique alors que Lucien méprise totalement son père mais plus encore sa vocation de clown. C’est d’ailleurs à ce moment qu’André choisit de raconter à Lucien l’histoire de son père et pourquoi il a décidé de devenir clown. Pourtant, dans le livre, le narrateur va finalement comprendre ce qui a poussé son père vers cette vocation au bar du cinéma.Par contre les modification un peu plus importantes qui concerne l’histoire même sont que dans l’adaptation cinématographique, c’est une vieille femme qui dénonce son mari pour sauver les quatre otages envoyés dans le trou, alors que dans le livre, il s’agit en réalité d’une jeune femme, et qu’on se rend compte qu’à la fin du film, Bernt, le soldat allemand qui s’est chargé de divertir les otages durant tout leur séjour au fond du trou, se fait fusiller par un autre soldat allemand. Or, dans le livre, Bernt ne meurt pas, il aide les prisonniers à sortir du trou et ne se fait en aucun cas tuer.   On peut donc constater qu’il existe un nombre important de différences entre le roman et son adaptation, que nous pouvons classés en deux grands thèmes : les personnages et l’histoire. Cependant, ces différences ne sont pas causes d’une incompressibilité du film ou du livre puisque les différences qui ont été remarquées ne sont pas vraiment fondamentales : ce ne sont que des petits détails qui ne modifient en rien l’histoire de Michel Quint.       Donc, nous pouvons dire que le film reste, dans son ensemble, une très bonne adaptation du livre, qui reprend bien les idées générales afin de reproduire l’histoire de Michel Quint.

x

Hi!
I'm Brenda!

Would you like to get a custom essay? How about receiving a customized one?

Check it out